banière - navigation
Artistes de la galerie
 
Wlodzimierz Pastuszak

Docteur en-arts
Docteur en sciences techniques
Vice-Doyen
Faculté de l’Art des Nouveaux Médias
Ecole Supérieure des Techniques Informatiques Polono-Japonaise à Varsovie
Maître de conférences
Etablissement d’Art Graphique de Conception et de Lithographie
Institut des Beaux – Arts, Université Marie Curie - Sklodowska à Lublin
Expert de la Chambre Polonaise de l’Imprimerie
Auteur de nombreuses expertises concernant les reproductions de couleurs, effectuées à la demande de la Chambre Polonaise de l’Imprimerie

Publications:

« Przygotowanie maszynopisow do automatycznej percepcji » (Préparation des textes dactylographiés à la perception automatique), 93 pages – 1977. Editions WNT, Pologne
« Kolor czy barwa – wstep do grafiki komputerowej » (Couleur ou teinte – introduction à l’infographie), 142 pages – 1993. Edidions PAKO,
W. Pastuszak, P. Szpygiel „Zagadki grafiki komputerowej” (Devinettes de l’infographie), 170 pages – 1998. Editions ALFA, Pologne
"Barwa w grafice komputerowej”, (Teinte dans l’infographie), 184 pages – 2000. Editions PWN, Pologne
"Trzy spojrzenia na barwe” ( Trois vues sur la teinte), 190 pages – 2005. Editions PZWL, Pologne
"Grafika wydawnicza. Vademecum projektanta” (Editographie. Vade-mecum de concepteur-projeteur), 124 pages – 2007, Editions PJWSTK , Pologne

Expositions individuelles et collectives :

2005   Varsovie           
2005   Varsovie           
2005   Lublin                
2006   Varsovie            
2007   Lublin                
2007   Puławy            
2008   Varsovie            
2009   Zamosc              
2009   Varsovie            
2010   Zamosc              
2010   Paris                   
2010   Zamosc               
2010   Szczebrzeszyn    
2010   Lublin                 
2011   Katowice            
2011   Paris                    
2011   Budapest           
2011   Miedzyrzec Podlaski 
2011   Katowice                   
2011   Zamosc                       
2011   Varsovie                     
2011   Varsovie                     
2011   Varsovie

2012  Varsovie             
2012   Pize (Italie)                 
2012   Ponsacco (Italie)         
2012   Bar-sur- Aube (France)

Galerie – PJWSTK
Galerie – EAS
Galerie de l’Université UMCS
Galerie – PJWSTK
Galerie de l’Université UMCS
Club « Samotnia »
Galerie – Medium
II ème Biennale d’Art de Zamosc
Galerie – Zapiecek
Musée – Zamojski
Galerie Art Montparnasse
Galerie – Brama
Galerie – DMK
Galerie - Zajezdnia
Galeria Teatru Slaskiego
Galerie Art Montparnasse
Musée de la Polonia Hongroise
Galerie – ES
Galeria Teatru Slaskiego
Zamojskie Biennale Sztuki
Galerie - DAP
Galerie – Medium
Foyer Teatru Zydowskiego

Litewskie Centrum przy Ambasadzie Litewskiej
Idea Arte Expo 2012 – Stazione Leopolda
Audytorium de Salone del Mobile
Château Gaillard

Oeuvres dans les collections de la Société  « RENESANS » de Zamosc et dans des collections privées en Pologne, en République Tchèque, en Allemagne, au Danemark, en Autriche, en France, en Suède, aux USA.

 

Wlodzimierz Pastuszak est un créateur curieux du monde entier, difficile de classer dans une branche bien défini, s’échappant à des classements schématiques, sans ambigüité. Sa voie artistique menait à contre - courant des chemins typiques. En tant que praticien expérimenté, gourou de la couleur dans l’art typographique à grand tirage et dans les espaces virtuels, il est entré dans la zone de création spontanée, en construisant, avec une extrême  facilité, sa propre vision graphique du monde.
En gravissant les échelons de sa carrière professionnelle, à partir de l’illustrateur - retoucheur jusqu’aux postes de cadre, os est arrivé à l’Ecole Supérieure des Techniques Informatiques Polono - Japonaise à Varsovie. C’est grâce à de nouveaux contacts qu’il s’est fasciné par la philosophie et par la culture du Japon. C’est ainsi qu’un technocrate et protagoniste de la culture méditerranéenne a ouvert son esprit à des eaux plus larges, tout en unissant les deux  mondes en une unité cohérente et suscitant la curiosité.
Tout défi important lancé à tout ce qui s’étend alentour, laisse une trace ineffaçable dans l’homme, construit sa sagesse vitale, enseigne l’humilité et le respect pour  l’inconnu. Ceci a eu lieu dans le cas de Wlodzimierz Pastuszak. C’est ici qu’a probablement son origine le cycle de gravures « Pensées et affabulations ».

Sujet extrêmement difficile, voire dangereux, exposant l’auteur aux attaques aussi bien des sages que des orgueilleux, suscitant des disputes, des polémiques, des négations apparemment faciles.

Quand on considère le cycle « Pensées et affabulations » dans sa totalité, il est possible de voir comment se construit, petit à petit, la langue visuelle de Wlodzimierz Pastuszak. Dans son cas, l’ordinateur en tant que point de départ offre un espace pur et une possibilité de dialogue avec un esprit nettoyé. Ceci signifie que ce ne sont ni les photographies, ni les objets vectoriels destinés à être transformés qui constituent les « ingrédients ». Ce qui compte seulement ce sont, comme dans un atelier traditionnel : l’esprit, la psyché, l’œil, la main et l’outil. La conscience des possibilités et des restrictions, imposée par des programmes dédiés à des tâches concrètes, constitue une condition nécessaire d’une création de valeur dans les techniques numériques.

Le caractère extraordinaire de l’expression artistique de Wlodzimierz Pastuszak résulte de sa relation avec l’ordinateur. En regardant les travaux de l’auteur, j’essaie de me répondre moi-même à quelques questions. Le professionnalisme est-il nécessaire à l’art ? Un métier bien maîtrisé constitue-il une inspiration ou bien, ce qui est nécessaire, c’est une désinvolture technique consciente, permettant de franchir des sentiers bien connus et sûrs ? Ici la réponse est simple : la conscience de l’outil a parfaitement influencé l’effet de la création.

Voici quelques travaux : « Pensée pure » - c’est un embryon virtuel suspendu dans l’abysse, poli par l’infini du temps, délicat et fossilisé en même temps. La forme ne se soumet pas à l’interprétation sans ambigüité, en nourrissant l’imagination et en permettant une multitude d’associations autres que verbales. Quelques travaux, menés d’une façon plus représentative, proviennent encore partiellement des cycles précédents de gravures, imprégnés de la symbolique : « Circulation des pensées », « Ceux qui sont partis ». D’autre part, nous pouvons suivre la continuité de développement de Wlodzimierz Pastuszak et apprécier à sa juste valeur le rythme joyeux dans lequel il devient un artiste de race. « Scléro - monuments-orgueil » est une de mes  œuvres préférées qui s’associe à  l’atmosphère de « Manon » de Janusz Przybylski et qui témoigne d’encore un trait caractéristique des gravures de Wlodzimierz Pastuszak  - de son sens de l’humour.
Dans une des plus fortes œuvres de l’ensemble « Deux avidités », nous avons l’impression de voir une facture charnue, des traces d’empâtement rugueux, de vernis terni de vieillesse. Un tel caractère  pittoresque apparaît également dans les œuvres « Mauvaise  pensées », « Pensées d’or » ou bien « Obsession ». La pluralité des surfaces structurelles construit également une profondeur émotionnelle, plus pertinente peut-être dans la couche abstraite que dans celle représentative. Je pense que ces œuvres sillonnent une direction importante d’exploration et de développement artistique de cet artiste. C’est également une contribution importante aux recherches dans l’espace de l’infographie, avant tout aux découvertes de nouvelles résolutions de métier.

Artur Popek
Professeur supplEant
Institut des Beaux - Arts
UniversitE Marie Curie-Sklodowska, Lublin (Pologne)

Wlodzimierz Pastuszak

"On my Bonno"

On New Year's Day, in Japanese shrines a Zen monk rings a giant bell 108 times. Each strike is to cast away one bonno, a bad thought which stains the human mind.

Why 108, what is the explanation behind this number?

Zen philosophy explains:

6 senses (sight, hearing, smell, taste touch and consciousness)

3 aspects of time (past, present, future)

2 states of the heart (pure and impure)

3 states of mind (wanting, reluctance, indifference)

6 x 3 x 2 x 3 = 108

In Zen, all bonno thoughts relate to three worlds: jokai - the world of desires, shikikai - the world of colour (the physical world) and mushikikai - the world of non-colour (the spiritual world). The bonno that are mentioned separately are shuraku - the doublt of the last degree, and juten - most difficult one to remove. Within the three worlds of jakai, shikikai and mushikikai, four types of bonno are distinguished - kutei ( toil and suffering), shutei ( a renunciation of wanting), mettei ( disappearing, fading) and dottei ( renouncing the way).

The bonno are arranged in accordance with the degree of difficulty in removing them from the mind. From the numbers 1 up until 98, they can be removed through training (meditation) and the last ten (from 99 up to 108) are the most difficult to rid of.

Bonno 1 to 10 jokai (world of desires), kutei (toil, suffering)

Bonno 11 to 17 (world of desires), shutei (renunciation of wanting)

Bonno 18 to 24 (world of desires), mettei ( disappearing, fading)

Bonno 25 to 32 jokai (world of desires), dottei ( renouncing the way)

Bonno 33 to 41 shikikai (world of colour - physical), kutei, (toil, suffering)

Bonno 42 to 47 shikikai (world of colour - physical), shutei (renunciation of wanting)

 

 

 

   
   
Galerie Art Montparnasse - 2 bis rue Raymond Losserand - 75014 Paris - Métro Gaité - Ouvert du mardi au samedi  de 11h à 19h30