banière - navigation




Artistes de la galerie

 

Geraldine de Tarr

 

Il y a une lumière énigmatique dans les toiles de Géraldine de Tarr qui me fascine. Je n'irai pas jusqu'à dire que son oeuvre ait vocation à être déchiffrée ou cherche à transmettre un message particulier. Cependant, elle recèle sans aucun doute des énigmes étranges ou tout simplement amusantes, qui vous transportent à travers des passages secrets de couleurs et de formes vers des mondes insoupçonnés. Grâce à son imagination débordante, vous aurez le plaisir de découvrir ses oeuvres synonymes d'aventures.

Tout comme il est impossible d'écrire deux fois un même poème ou un même roman, de Tarr ne peint jamais deux peintures de la même manière. En effet, chacune est une nouvelle création, une oeuvre unique et universelle à la fois, ayant sa beauté, son intensité propres. Un seul regard ne permettant que d'en saisir l'une des multiples facettes.

Lorsque quittant Londres, elle choisit de vivre à Montparnasse, elle fut d'abord inspirée par son amour des grands artistes français comme Cézanne, Matisse, Bonnard et Braque. Puis elle eut plusieurs coups de coeur pour des artistes contemporains: Bram van Velde, de Staël et Corneille. Elle travailla dans des académies et dans divers ateliers de Paris.

Lors d'une visite récente à son atelier donnant sur la rue Notre-Dame des Champs, je pus découvrir ses nouvelles peintures gorgées de couleurs et apprécier pleinement cet héritage, carrefour d'influences doublé d'une joie de vivre intrinsèque à l'artiste.

Dans cette exposition, Géraldine de Tarr nous offre encore une fois, pour notre plus grand plaisir, une sélection d'oeuvres des différentes périodes de son évolution artistique choisies pour l'enthousiasme de leur figures et de leur couleurs mais aussi surtout pour leur chaleur humaine salvatrice dans ce monde de plus en plus austère et digitalisé.

 

Diane Deluy, Paris 2007

 

Les artistes qui travaillent et vivent à Montparnasse aujourd'hui ne peuvent s'empêcher d'éprouver quelque nostalgie pour l'époque où ce quartier avait, à l'a une internationale, une aura exceptionnelle dans la sphère artistique et culturelle.

De nos jours, peintres, sculpteurs et écrivains se rencontrent dans des cafés, tels que l'Odessa, moins connu que la Coupole. Et, s'ils n'ont plus guère l'occasion de boire et discuter toute la nuit avec de fascinants modèles mais ont-ils encore des modèles? ils ne se privent pas d'échanger sur leur dernière expo ou sur leur dernière oeuvre, tout en sirotant un verre de blanc ou un café. Peut-être manquent-ils un peu d'extravagence? Oui, Montparnasse a bien changé.Mais il existe encore un esprit du lieu qui inspire les artistes tels que Tarr et stimule leur imagination au fil du temps.

Dans la présente expo, on reconnaîtra la dichotomie familière de l'oeurve de Tarr: d'un côté Montparnasse, de l'autre Monteggiori. Chacun de ces deux monts imprime une marque bien différente.

Quand Tarr travaille dans son atelier qui donne sur la très active rue Notre-Dame-des-Champs, elle est influenceée par le spectacle remuant, mais à certains égard plus "abstrait", des enfants se dépêchant pour aller ou sortir de l'école, ou de nombreuses voitures contribuant à cette agitation sonore. En revanche, dans son atelier paisible aux murs ancestraux de Monteggiori, Tarr est encore et toujours influencée par le paysage toscan: les cyprès, tels des sentinelles aux aguets, contribuent à envahir ses toiles année après année. L'été dernier, un engouement nouveau pour l'esthétique de la cuisine Toscane, la poussa à réaliser une série de natures mortes, dont certaines sont présentées ici. Cette pulsion pour les natures mortes répond à une attirance olfactive autant que visuelle.

A cet égard, la lumière est bien différente en Toscane et à Paris. Le soleil qui filtre à travers les oliviers, illuminant les plages de la baie de La Spezia et les carrières de marbre blanc de la chaîne Apennine, contraste avec la lumière d'argent: celui qui existe entre le large ruban de sable doré de la plage toscane et les nuances de noir et gris des rue de Paris.

C'est cette symphonie d'émotion et de sensations contrastées que Tarr exprime dans ses toiles très colorées.

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie Art Montparnasse - 2 bis rue Raymond Losserand - 75014 Paris - Métro Gaité - Ouvert du mardi au samedi  de 11h à 19h30